MATAR BA MENACE DE FERMER L’ARÈNE NATIONALE