1ÈRE VAGUE DE CORONAVIRUS : PAS MOINS DE 20 000 TRAVAILLEURS EN CHÔMAGE