LES AUTEURS DU SACCAGE DU JOURNAL "LES ECHOS" RISQUENT UNE LOURDE PEINE

news-details
JUSTICE

Inculpés pour association de malfaiteurs et pillage de biens appartenant à autrui, les auteurs présumés du saccage des locaux du journal « Les Echos » ont été placés sous mandat de dépôt.

Suite au réquisitoire du procureur de la République, le Doyen des juges leur a notifiés les faits qui leurs sont imputés avant de les envoyer en prison. Selon « Les Echos », Serigne Bassirou Guèye a criminalisé les faits en visant l’article 412 du code pénal qui prévoit une peine entre 10 et 20 ans de réclusion criminelle.

Vous pouvez réagir à cet article