image

SONKO ANNONCE UN NOUVEAU CONCERT DE CASSEROLES CE JEUDI

image

Le préfet de Dakar a interdit la manifestation de la coalition Yewwi Askan Wi qui devait se tenir, ce mercredi 29 juin 2022, à la place de la nation. Ainsi, les membres de la conférence des leaders ont animé un point de presse pour indiquer qu’ils vont surseoir leur manifestation. La raison ? Ils ont été contactés par beaucoup de sénégalais qui leur ont demandé de reporter la manifestation pour plusieurs raisons. S’exprimant en marge de cette rencontre avec la presse, Ousmane Sonko a annoncé un nouveau concert de casseroles, ce jeudi, pour dire non à Macky Sall. « Il ne veut pas des élections au Sénégal. Parce que Macky Sall demeure convaincu que s’il va aux élections le 31 juillet prochain, il sera battu. Et nous lançons un appel à tous les sénégalais pour une défaite spectaculaire de Macky Sall », a déclaré Sonko. Selon lui, certains disent que si l’opposition prend l’Assemblée nationale, il y aura un blocage dans ce pays. A ces gens, Sonko leur a clairement dit que cette affirmation est fausse. « Nous n’allons rien bloquer. Bien au contraire, nous allons contrôler tout ce qui se passe dans ce pays. D’ailleurs si nous gagnons les législatives, Macky Sall ne parlera plus de 3e mandat. C’est vrai que la bataille pour le 3e mandat aura lieu mais c’est à nous de dire quand ça va démarrer. Cependant, on peut ne pas en arriver là si les sénégalais votent massivement le 31 juillet », a-t-il dit. C’est sur ces entrefaites qu’il a invité les sénégalais à sortir massivement demain jeudi pour dire que Macky va perdre les élections et que ce n’est pas à lui d’invalider des listes. « Pour ce faire, je vous invite à un autre concert de casseroles de 30 minutes demain jeudi à partir de 20 heures », a-t-il également soutenu.

Revenant sur la situation du pays, Ousmane Sonko a rappelé que plus de plus de 200 personnes ont été arrêtées. 127 ont été déjà jugées et elles ont toutes été libérées. « J’avais dit que ces arrestations c’est pour rendre inéligible certains politiciens. Mais ils doivent avoir honte. On est fier des militants que nous avons. Macky Sall ne peut pas ébranler le peuple sénégalais avec sa police et sa gendarmerie », a-t-il déclaré.

« Notre principal adversaire ce n’est pas Macky mais la justice »

Face à la presse, il a rappelé aussi les propos du président Macky Sall disant qu’il va réduire l’opposition à sa plus simple expression. « Vous savez aujourd’hui que c’est le pouvoir qui est réduit à sa plus simple expression. Aujourd’hui c’est le pouvoir qui s’oppose. S’agissant des magistrats, je dis ici qu’on n’a rien contre eux. Mais, notre principal adversaire ce n’est pas Macky mais la justice. C’est la justice qui invalide nos listes sur instruction du président Macky. Il instrumentalise la justice pour invalider des candidatures », a dit Sonko. Avant de continuer : « nous connaissons le droit et tant que les juges se conforment à la loi il y’aura un apaisement dans ce pays. Si on faute, on doit être sanctionné. Mais on ne doit pas être sanctionné parce que Macky Sall le veut. (…) on a d’autres rendez-vous avec la justice parce que nous allons continuer le combat. Mais au finish, ils vont nous libérer comme la dernière fois ».

Cheikh Moussa SARR

29 juin 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article