LENDEMAIN D’ÉLECTION À CONAKRY : LA VIE REPREND, EN ATTENDANT LES RÉSULTATS

news-details
PRÉSIDENTIELLE GUINÉE 2020

La vie a repris son cours normal. Les banques et commerces sont rouvertes, la violence tant redoutée n’a pas encore eu lieu. Les Guinéens Lambda veulent la paix et disent leurs priorités au prochain président.

Conakry, lendemain de la présidentielle ! Sur la principale avenue de la ville, les commerces ont repris leurs activités. Ababacar Kalou vend de la friperie. Taille moyenne, forte corpulence, il dit ses attentes au prochain président.

« Je souhaite que Dieu nous donne un bon président qui fera l’affaire de la Guinée. Les anciens présidents ont déjà fait ce qu’ils peuvent. Nous voulons un président qui améliorera davantage la situation », explique-t-il.

De l’autre côté de la principale artère, Mamadou Sakho, la cinquantaine, salue le calme qui a prévalu lors du vote. Il liste ses priorités. « Aujourd’hui, quand on regarde le pays, ce sont des bruits à gauche et à droite mais, depuis l’indépendance, la Guinée n’a pas connu de troubles véritables et, il ne faudra pas qu’on en cherche. Donc, chacun doit s’en tenir aux résultats qui sortiront des urnes pour maintenir la paix dans le monde. Sinon, dans l’ensemble, tout s’est bien passé », dit-il.

Puis, il dit espérer « que le futur président comprenne les vrais problèmes de la population. Il faut trouver des solutions sur le vécu des Guinéens ».

La vie a repris son cours normal à Conakry. Les procès-verbaux des villes intérieures sont en cours de remonter à la Commission nationale électorale indépendante. Et c’est toute la sous-région qui retient son souffle.

Vous pouvez réagir à cet article