LA MAISON DE PRODUCTION "UNIVERSAL MUSIC AFRICA" LÂCHE SIDIKI DIABATE

news-details
VIOLENCES ET SÉQUESTRATION

Universal Music Africa, filiale d’Universal Music Group, spécialisée dans l’édition et la production de musique, rompt sa collaboration avec Sidiki Diabaté, petit-fils du légendaire musicien Sidiki Diabaté (1922-1996), et surnommé le "roi de la kora". Ce dernier est accusé par son ancienne compagne de violences et de séquestration.

“Universal Music Africa a pris connaissance de l’interpellation et du placement en garde à vue de l’artiste Sidiki Diabaté par la Brigade d’investigation judiciaire du Mali suites aux graves accusations déposées à son encontre par son ex-compagne pour des faits de séquestrations et de violence conjugale“, lit-on dans le communiqué du label de musique. Lequel document ajoute : "dans l’attente du jugement rendu par la justice malienne et compte tenu de la gravité des faits reprochés à l’artiste, Universal Music Africa suspend avec prise d’effet immédiat toute forme de collaboration avec celui-ci".

Des images diffusées sur les réseaux sociaux montrent les cuisses, les hanches et le dos tuméfiés d’une jeune femme identifiée comme Mariam Sow. Celle-ci une influenceuse guinéo-malienne de 23 ans, également connue sous le pseudonyme de Mamasita, dit avoir vécu l’enfer aux côtés de l’artiste. Elle bénéficie des soutiens de groupes de femmes. Leur mobilisation est intense sur les réseaux sociaux pour que justice soit rendue dans cette affaire.

En attendant, la star malienne, âgée de 28 ans, est en garde-à-vue. Par ailleurs, en lice pour les prix Afrimma Awards 2020 et Primud 2020, Sidiki Diabaté a été retiré des listes.

Vous pouvez réagir à cet article