Dialologue national : Babacar Diop se démarque et précise

news-details
POLITIQUE

Les Forces démocratiques du Sénégal (FDS) ne participeront pas au dialogue politique. Babacar Diop, le coordonnateur de la dite formation, qui fait la précision, tacle au passage l’opposition, qu’il accuse d’être « incohérente ». « Il y a la position très floue l’opposition relève-t-il, dans un entretien avec Les Echos. Finalement tout le monde se perd dans cette affaire. L’opposition doit être cohérente dans sa position, avec des demandes claires sur la table. » D’autant que soupçonne l’ex-membre du Parti socialiste (PS) que ce « dialogue n’est qu’une voie simple pour le pouvoir de valider le report des élections locales. Ce n’est pas autre chose. Si Macky Sall veut un dialogue franc, une fois de plus, pour moi, il doit poser des actes forts. » C’est-à-dire, précise Babacar Diop : « Libérer Khalifa Sall. C’est une mesure d’apaisement fort. Ce sera quelque chose de très concret au moins. »

Ensuite, poursuit l’opposant : « Toute la classe politique sera obligée de tenir compte de cela. Tant que Khalifa Sall est en prison, il n’est pas possible d’avoir un climat apaisé ! Vous ne pouvez pas emprisonner des gens, faire votre coup de force, procéder à une révision constitutionnelle de manière unilatérale, reconduire Aly Ngouille Ndiaye au ministère de l’Intérieur et se lever un bon jour pour dire qu’on fait des concessions. En tout cas, pour nous des FDS, ça ne passe pas comme ça. »

Vous pouvez réagir à cet article