COVID-19 ET EDUCATION : CES RECOMMANDATIONS À L’AFRIQUE SUBSAHARIENNE

news-details
SANTÉ

Le Partenariat mondial pour l’éducation (PME) recommande, d’abord, aux pays d’Afrique subsaharienne de transformer leurs systèmes éducatifs. "Il est temps que les gouvernements de la région réforment leurs systèmes éducatifs, afin de préparer les élèves et s’assurer qu’ils sont en mesure de contribuer au développement économique de leur pays. Cela nécessite une révision complète des programmes scolaires pour qu’ils reflètent les besoins et leurs aspirations de la société du 21e siècle et au-delà. Le Ghana a pris les devants à cet égard", campe le communiqué du PME. Lequel poursuit, insistant sur l’intégration. En effet, l’une des mesures stratégiques dont les gouvernements de la région ont besoin consiste en une politique d’éducation inclusive.

Le PME note, ensuite, que les pays de la région devraient mettre en œuvre des évaluations nationales des élèves du primaire et du secondaire au cours des premières semaines de la réouverture, afin d’éclairer les diverses décisions à prendre en matière d’éducation (pédagogie, didactique, etc.) à tous les niveaux d’intervention, des enseignants aux responsables des ministères en charge de l’Éducation.

Puis, "les recherches ont montré qu’il y a toujours un écart entre le temps d’enseignement prévu en raison de l’absentéisme des enseignants, des pauses, du manque de manuels scolaires (qui contraint parfois les enseignants à rédiger des notes détaillées au tableau pour les élèves), etc.", souligne la note.

Enfin, le PME relève que la pandémie a mis en évidence les insuffisances de nos programmes de préparation et de formation professionnelle continue des enseignants. La plupart des enseignants de la région ne sont pas au fait des nouvelles technologies, ce qui rend difficile la mise en œuvre sans heurts des programmes et des politiques d’apprentissage en ligne et d’EdTech.

Vous pouvez réagir à cet article