image

« BACHIR DIOP » « DÉRAPE » DANS LE TRAFIC DE CANNABIS

image

Acteur principal de la série « Dérapages », P. Salinger, plus connu sous le nom de son personnage de fiction « Bachir Diop », a dérapé dans le trafic de cannabis. Il a, en effet, été interpellé par la Police, le 25 juin dernier aux Maristes.

Bachir Diop de la Série « Dérapages » est actuellement en prison pour une affaire de trafic de drogue qui risque de plomber sa carrière cinématographique. Selon le Seneweb, c’est suite à l’exploitation d’une information anonyme qu’il est tombé. Une information qui faisait état de l’existence d’un vaste réseau de culture, de production, de transformation, de détention et de trafic de cannabis de la variété dite ‘’Skunk’’ portant sur 1,538 kg. Cette drogue, dit-on, est « une variété de cannabis très violente qui a des effets délirants et les personnes qui en consomment chaque jour sont en effet cinq fois plus susceptibles de développer une maladie mentale ». Mécanicien auto de son état, le jeune homme habitait seul dans un immeuble R+2 qui lui servait à la fois de local de production et de distribution. Sur son arrestation, Seneweb soutient que c’est le 23 juin 2022, que les éléments de la Division opérationnelle de l’Octris ont reçu l’information selon laquelle un étranger d’une double nationalité (allemande et gambienne) et très connu dans le milieu du showbiz s’adonne à la culture et à la production de chanvre indien. Sur la base de ces informations, une stratégie de surveillance et de filature a été mise sur pied pendant des jours dans le but de déceler son mode opératoire et de cerner les contours de ses activités criminelles.

Une véritable industrie, un pistolet, un mini fusil…

C’est ainsi que les limiers ont constaté des va-et-vient incessants à toutes les heures dans ladite maison. Et alors qu’un individu entrait dans l’immeuble, les éléments opérationnels en ont profité pour y pénétrer avant d’y surprendre le trafiquant. S’étant sans doute senti démasqué, il les a conduits directement au deuxième étage dans une chambre pour leur montrer 7 sachets de cannabis puis un laboratoire installé dans une autre chambre servant de culture et de production de cannabis in vitro et sous serre type hydroponique. Plus tard, poursuivent nos confrères, un impressionnant dispositif ultra moderne, servant à la culture et la production du cannabis a été trouvé sur place. Sur le tableau de chasse, l’on dénombre entre autres, des panneaux Led, des sachets de fertilisants, de semences importées de marque, des boîtes de germination (38 pieds de cannabis), des sceaux contenant des billes d’argile se substituant à la terre ferme, des pompes à air connectées à des vases d’oxygénation, des filtres à air, des déshumidificateurs, des bidons de calcium (pour la nourriture des plantes, des sachets de terpène, liquide de marque qui donne aux plantes de cannabis, leur arôme différent ainsi que du matériel de soutien. Un pistolet à air, des cartouches de CO2, un mini fusil carabine de type artistique, des balances, des documentations pour la culture, la production et la transformation de cannabis y ont aussi été retrouvés ainsi qu’un lot de passeports. Ayant fait des aveux circonstanciés, il a été placé en garde à vue.

Ndéye Anna NDIAYE

29 juin 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article