"PROMOUVOIR TOUT HOMME ET TOUT L’HOMME"

news-details
LA CHRONIQUE DE MAMOUDOU

La vitesse de propagation du virus SARS COV2 est à la lumière de celle à laquelle l’homme s’est résolu à concevoir un monde dont il s’est finalement exclu du centre. Dans sa chronique de ce vendredi 03 avril 2020, Mamoudou Ibra Kane appelle à une véritable introspection, en convoquant une réflexion du Pape Paul 6. A ses yeux, cette pandémie nous permettra peut-être d’envisager le développement sous un autre prisme que celui de l’ultra industrialisation qui n’a pas sauvé les grandes capitales du capitalisme des ravages de Covid 19, au moment où l’Afrique se débat pour ne pas être le nouvel épicentre du nouveau coronavirus. Et ce n’est pas la triste nouvelle du décès de l’illustre Pape Diouf, ancien président de Marseille, la ville du savon et du Professeur infectiologue Didier Raoult, qui freineront l’élan de l’espoir qui repose sur les épaules de nos médecins au front de la guerre contre la propagation de l’épidémie au Sénégal. Avec un protocole qui casse les codes, un traitement à base d’hydroxychloroquine qui remet au goût du jour une vieille méthode jusqu’à récemment abandonnée à l’Arrique et qui pourrait aujourd’hui, symboliser la survie de l’humanité.

Vous pouvez réagir à cet article