image

UN ACTE DE "SABOTAGE" PEUT EN CACHER UN AUTRE

image

Après la découverte, dans la nuit du 5 au 6 août 2022, des sacs remplis de sable à l’intérieur des canaux d’évacuation des eaux pluviales, aux quartiers Diamaguène et Sampathé dans la ville de Thiès, les actes qui frisent le sabotage des ouvrages d’assainissement se suivent et se ressemblent.

D’ailleurs, pas très loin de Thiès, c’est à Tivaouane où les services de l’Office national de l’assainissement du Sénégal (ONAS) ont constaté, jeudi 11 août 2022, des actes de sabotage sur des flexibles pompage de l’ONAS destinés à l’écrêtement des eaux d’un bassin de rétention.

Selon le communiqué parvenu à Emedia, l’ouvrage a été creusé pour éviter des inondations dues à un débordement des eaux pluviales. Comme si cela ne suffisait pas, les services du ministère de l’Intérieur signale un tuyau anaconda pété par un camion à Dakar, plus précisément au niveau de Almadie 1. Selon la même source, le véhicule a été immobilisé sur place par la Gendarmerie pour les besoins du constat. Comme pour dire plus ça, une plainte contre X a été déposée.

EMEDIASN

12 août 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article