image

SUR LES TRACES DE MUSA BARROW, STAR DES SCORPIONS

image

Au fil des années, il est devenu une pièce-maîtresse de l’équipe sous l’impulsion du sélectionneur Belge Tom Saifiet, à la tête des Scorpions depuis trois ans et demi. Musa Barrow, avant-centre de Bolognia FC s’est particulièrement illustré dans cette participation historique de la Gambie à une phase finale de CAN en étant l’homme du match contre la Mauritanie et en égalisant hier sur penalty, en fin de rencontre contre le Mali. En première mi-temps, sur coup franc à 35m, sa balle avait frôlé la transversale.

Aujourd’hui sa famille, restée au pays est très fière de lui. Amadou Barry s’est rendu à son domicile hier, à la fin de la rencontre contre le Mali.

Elle est légèrement habillée mais c’est une supportrice pas comme les autres. Vêtue d’une robe aux couleurs de la Gambie, doublé du maillot de son fils, Adja Fatoumatta Cissé, mère de Musa Barrow, confortablement assise dans son luxueux salon est une parente comblée. Entre coups de fil et visiteurs venus la soutenir, elle savoure ses moments intenses d’émotions.

Elle déclare sans ambages être la première supportrice de son fils qui l’appelle à chaque fois qu’il joue.

« Je ne rate aucune scène de ses matchs. Enfin de rencontre, je l’appelle pour le motiver davantage, explique-t-elle. Quand il s’apprêtait à tirer le penalty contre le Mali, je ne m’en suis pas donné un seul instant. Je n’ai pas peur de ses moments intenses d’émotion. C’est mon fils, je dois de le soutenir. »

Motif de fierté

La mater est très fière de son fils et ne cesse de rendre grâce à Dieu.
« Vous ne pouvez pas imaginer la fierté que j’éprouve a chaque que je vois jouer mon fils, déclare-t-elle émue. Musa a longtemps eu une passion pour le football. Jeune, sa grand-mère me disait que ton fils est très intelligent mais le football le divertit. Aujourd’hui, je lui dis toujours que je te laisse entre les mains de Dieu qui est le meilleur des protecteurs. »

Ayant perdu son père très tôt alors qu’il avait à peine 3 semaines, Musa a été élevé par son père adoptif qui s’est remarié avec sa mère. Sa mère se dit reconnaissant à celui que la star gambienne appelle affectueusement Dad qui lui a payé les études jusqu’au baccalauréat avant qu’il ne poursuive ses rêves de football.

Comme message de félicitation à son fils héros du match contre le Mali, Adja Fatoumatta dira : « Je suis fier de toi Musa. Tu as bien fait aujourd’hui mais je veux que tu fasses plus à la prochaine rencontre. »

Amadou BARRY
Correspondant en Gambie

17 janvier 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article