La Division spéciale de la cyber-sécurité enregistre plus de 1000 plaintes

news-details
CYBERCRIMINALITE

Lutter contre la cybercriminalité sous toutes ses formes ! Tel est le vœu des autorités étatiques du Sénégal. Lesquelles ont, il y a un an mis en place la Division spéciale de cyber-sécurité de la police nationale. Le ministre français de la Coopération et le ministre de l’Intérieur du Sénégal ont y ont effectué une visite, ce mardi, 6 novembre. A cette occasion, Aly Ngouille Ndiaye a révélé que la division de la cybercriminalité a enregistré en l’espace d’une année plus de 1000 plaintes et 125 personnes ont été déjà déférées.

Ce qui lui permet à dire que le dispositif est très efficace. « Les menaces sont à tous les niveaux et nous travaillons davantage et nous travaillons sur des données qui méritent davantage d’être sécurisées », a rassuré le ministre de l’Intérieur. Qui rappelle que ce cette division, au-delà de son rôle répressif face à la propension des menaces, a une mission de prévention auprès du grand public. Mieux, il indique que cette unité s’est bien engagée à renforcer ses capacités dans une perspective de monter davantage en puissance.

Vers la mise en place d’un site de prévention

« Nous sommes dès maintenant en train de planifier l’avenir car nous savons que c’est une menace qui va durer. Nous sommes résolus à mettre en œuvre une plateforme dédiée au public et la mise en ligne d’un site de prévention, le renforcement de capacité en matière de lutte contre la cybercriminalité, une extension des locaux de l’unité, un programme de soutien à la recherche dans le domaine de la cybercriminalité », a-t-il expliqué.

Pour sa part, le ministre français Jean-Yves Le Drian s’est réjoui de la coopération entre le Sénégal et la France pour, dit-il, lutter contre la cybercriminalité. Selon lui, la cybersécurité est une priorité en Afrique parce qu’il y a une grande fragilité aux numériques et aux menaces de cybercriminalité.

Vous pouvez réagir à cet article