image

GANA GUEYE INVITÉ À FAIRE « AMENDE HONORABLE »

image

L’affaire est loin de connaître son épilogue depuis que le joueur, comme l’année dernière, a refusé d’arborer, ce week-end, un maillot aux couleurs arc-en-ciel, initiative lancée en 2019, en Ligue 1 française, en soutien à la communauté homosexuelle. Dans un courrier adressé à Idrissa Gana Gueye, le Conseil national de l’éthique (CNE) de la Fédération française de football (FFF) a demandé à l’international sénégalais de « clarifier sa position ». Mais, d’après la note parcourue par Emedia, il lui est plutôt suggéré « de faire amende honorable » autrement dit de reconnaître ses torts.

Lors de cette journée de championnat de Ligue 1 Uber Eats, la Ligue de Football Professionnel a organisé une opération intitulée « Homos ou hétéros, on porte tous le même maillot » à l’occasion de laquelle les numéros de tous les joueurs portaient les couleurs arc-en-ciel. Cette journée coïncidait avec la journée mondiale de lutte contre l’homophobie, campe le CNE, dans sa missive. Laquelle ajoute qu’interrogé sur son absence, le Paris Saint-Germain (PSG) a indiqué qu’il s’agissait de « raisons personnelles et individuelles ». Depuis le samedi 14 mai dernier, « cette absence donne lieu à de nombreuses conjectures et est très largement interprétée comme un refus de participer à cette opération de sensibilisation et de lutte contre les discriminations », signale le CNE, qui considère que « la situation est suffisamment grave pour vous adresser ce courrier. »

« De deux choses l’une, soit ces supputations sont infondées et nous vous invitons sans délai à vous exprimer afin de faire taire ces rumeurs. Nous vous invitons par exemple à accompagner votre message d’une photo de vous portant le maillot en question », écrit le CNE. Qui ajoute : « soit ces rumeurs sont exactes. Dans ce cas, nous vous demandons de prendre conscience de la portée de votre geste et de la très grave erreur commise. La lutte contre les discriminations dont font l’objet les différentes minorités, quelles qu’elles soient, est un combat indispensable et de tous les instants.

Qu’il s’agisse de la couleur de peau, de la religion, de l’orientation sexuelle, ou de toute autre différence, toutes les discriminations reposent sur le même fondement qui est celui du rejet de l’autre parce qu’il est différent du plus grand nombre. En refusant de participer à cette opération collective, vous validez de fait les comportements discriminatoires, le refus de l’autre, et pas uniquement contre la communauté LGBTQI + ». Avant de conclure : « L’impact du football dans la société et la capacité des joueurs à représenter un modèle pour ceux qui les admirent nous donnent à tous une responsabilité particulière ».

DIE BA

18 mai 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article