CORONAVIRUS : LA FRANCE ATTEINT LE STADE 3

news-details
PROPAGATION DE LA PANDEMIE

La France est désormais au stade 3 de la pandémie du nouveau coronavirus, qui correspond à une circulation active du Covid 19 sur l’ensemble du territoire français, a déclaré, ce samedi 14 mars, le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon. Le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé samedi soir 14 mars la fermeture dès minuit de tous les « lieux recevant du public non indispensables à la vie du pays », appelant les Français à « plus de discipline » face à la pandémie de coronavirus.

Restaurants, bars, discothèques, cinémas sont appelés à fermer leurs portes. Les commerces sont aussi touchés, à l’exception des magasins alimentaires, pharmacies, banques, bureau de tabac ou encore stations-essence, a précisé le Premier ministre. Dans la foulée, le directeur de la Santé publique a annoncé un doublement des cas en France en 72 heures, avec 4 500 cas confirmés samedi soir 14 mars.

Suspension de transports en commun, restriction renforcée des rassemblements... Un passage au stade 3 de l’épidémie provoquée par le nouveau coronavirus va avoir un impact sur la vie quotidienne des Français. Le stade 3 correspond à l’épidémie proprement dite : le virus circule activement et est transmissible sur tout le territoire.

Restent ouverts les magasins essentiels (alimentation, pharmacie, bureaux de tabac, transports en commun...). Ces mesures s’ajoutent aux fermetures des crèches et établissements scolaires annoncées jeudi soir par Emmanuel Macron et aux restrictions des rassemblements déjà annoncées.

Maintien à domicile des patients sans gravité

Ce stade atteint, il ne s’agit plus de freiner la propagation du virus comme au stade 2, où la France se trouvait depuis le 28 février, mais d’en atténuer les effets. Cela passe d’une part par d’éventuelles restrictions des rassemblements et des déplacements, et d’autre part par une réorganisation complète du système de soins. Au stade 3, « les activités collectives sont fortement impactées », souligne le gouvernement sur son site officiel.

Par ailleurs, le stade 3 entraînera « la mobilisation complète du système sanitaire hospitalier et de ville » (médecins généralistes, infirmières, etc.), lit-on sur le site du gouvernement. Dans cette configuration, les gens infectés par le coronavirus n’iront plus systématiquement à l’hôpital : les patients sans gravité (80 % des cas selon les études internationales) resteront chez eux. Les généralistes seront alors en première ligne pour lutter contre l’épidémie.

Vous pouvez réagir à cet article