CHEIKH OUMAR ANNE RÉCLAME 10 MILLIARDS FCFA À PAPE ALÉ NIANG

news-details
PLAINTE

Cheikh Oumar Anne passe l’acte. Le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’innovation a mis sa menace à exécution. Il a décidé de solder ses comptes avec le journaliste, Pape Alé Niang, devant les juridictions.

Après la publication du livre, « Scandale au cœur de la République : le dossier du Coud » dans lequel il est cité, l’ancien Directeur du Centre des oeuvres universitaire de Dakar (Coud) veut laver son honneur. C’est ainsi qu’il a commis deux avocats en l’occurrence Mes Baboucar Cissé et El Hadj Diouf. Ces derniers ont entamé la procédure en rédigeant une citation directe destinée à l’auteur du livre et à l’ancien porte-parole de l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac), Mody Niang.

Sur la note intitulée : « Citation directe en police correctionnelle », il est reproché à Pape Alé Niang « le délit de diffamation ». Ainsi, le ministre de l’Enseignement supérieur demande une réparation de préjudice par l’octroi de la somme de dix (10) milliards de F CFA. Sur sa déposition, l’ancien directeur du Coud ordonne aussi « le retrait pur et simple de tous les exemplaires du livre sur le marché et l’arrêt de sa commercialisation ».

Le livre du journaliste Pape Alé Niang dénonce une gestion gabégique et une dilapidation des deniers publics au Coud en 2016.

Vous pouvez réagir à cet article